Date: le jeudi 25 janvier de 18 à 20 heures
Lieu: Salon des Lumière, Cité Miroir,
Intervenants: Chris Paulis & François Pichault
Conférence ouverte à tous sur inscription

S’inscrire

Avec les smartphones et l’accès aisé aux mails professionnels, le travail s’impose de plus en plus dans la sphère privée. Est-il encore possible de fermer la porte du bureau, sans culpabilité ? Les temps morts ont-ils fini par disparaître de nos vies avec le développement des nouvelles formes de travail, donnant une étrange actualité aux slogans de 68? La libération des modes d’engagement dans le travail, celle du corps, du couple, la revendication à la jouissance sans entraves sont-elles toujours d’actualité ? Plus de tabou? Plus d’interdit? Pourtant le pendant féminin du Don Juan, du dragueur, du tombeur reste la nymphomane, l’obsédée ou la salope. Et « l’enfant si je veux… » a des résonances socio-affectives bien peu proches du vrai choix…