Date & heure : le jeudi 4 avril 2019, de 18 à 20 heures
Lieu : Salon des Lumière, Cité Miroir,
Coordinateurs du cycle: Laura Beuker, Rachel Brahy, Bruno Leclerq et Thomas Beyer
Conférence gratuite sur inscription au préalable

« Le travail, c’est la santé » proclame la maxime populaire. Cela paraît presque naturel, tant le travail semble occuper une place de choix dans nos vies et dans la structuration du quotidien. Il est également un élément majeur de reconnaissance sociale, de construction identitaire, en témoigne l’invariable question : « et toi, tu fais quoi dans la vie ? ».

Pourtant, le travail est historiquement associé à la souffrance et à diverses atteintes au corps. Nous avons tous en tête l’image de Charlie Chaplin dans « Les Temps modernes » travaillant à la chaîne dans une chorégraphie cadencée de gestes répétitifs : oui, ces ouvriers devaient souffrir. Cela veut-il dire qu’avec la robotisation et l’automatisation des tâches, ce n’est effectivement plus le cas aujourd’hui ou doit-on plutôt penser que la pénibilité a changé de forme ? Peut-on éviter cette souffrance et/ou la prévenir ? Est-elle une fatalité ?

Eric Geerkens (Faculté de Philosophie et Lettres-ULiège) et Isabelle Hansez (Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Éducation-Uliège) vous donnent rendez-vous le 4 avril prochain à la Cité miroir (18h-20h) pour en discuter !