Date : Le mardi 8 octobre 2019, à 18h30
Lieu : Livre aux Trésors, Place X. Neujean à 4000 LIEGE
En partenariat avec le CEDEM et la Faculté de Philosophie et Lettres de l’ULiège

À l’époque actuelle de la dite « crise des réfugiés », les représentations de migrants sont omniprésentes dans les médias. Figures indéfinies et menaçantes débordant d’embarcations de fortune dirigées vers les côtes de la forteresse Europe, ou à contrario, humains en détresse objets de l’aide humanitaire, ces images multiples, ont un point commun : elles réduisent la singularité des parcours et la subjectivité des individus en une catégorie – exilé – qui évacue les vécus personnels, ainsi que l’expérience du corps, pourtant premier engagé dans le voyage.

Dans son roman – Là où le soleil ne brûle pas – Jacinthe Mazzocchetti (anthropologue et Professeure à l’UCL) décrit des vies ordinaires, ou presque. Des vies chamboulées au gré des vagues, au gré du vent : notamment celles de Ramatou, jeune prostituée ou encore de Tarik, sociologue au chômage. Autant de corps qui s’engagent dans un périple, aux prises avec deuils, peurs, espérances.

Comment incarner les corps à travers le récit ? Comment communiquer la singularité de l’expérience d’exil aux lecteurs ?… Et comment une chercheuse devient-elle romancière ?

Rendez-vous le 08 octobre 2019 à Livre aux Trésors pour un dialogue avec l’auteur !

Cette rencontre s’inscrit dans en prélude du colloque international « Le corps du migrant, récits et présences » (27-29 novembre 2019).