Evénements partenaires

Arpenter des terrains de recherches… Et d’engagements ! (Colloque international en présence de Laurent Thévenot)

Les 6 et 7 février 2020, Sart Tilman, Salle du Conseil, B31

« Votre recherche, ça sert à quoi ? ». Les chercheurs en sciences sociales entendent fréquemment cette question, ils se débattent souvent en invoquant de possibles utilisations, politiques, économiques,… De tout temps, la liberté du chercheur a été éprouvée par des attentes utilitaristes. Spontanément, les chercheurs eux-mêmes s’inquiètent de se sentir « utiles », de servir un intérêt…commun. Ce colloque international, ouvert au grand public tout en étant aux prises avec les préoccupations de chercheurs universitaires (doctorants, post-doctorants, scientifiques, académiques), entend visiter un point d’équilibre, une ligne de crête : ces façons d’être, de faire et de travailler qu’ont expérimentées, avec d’autres, divers chercheurs pour s’engager et tenir leurs engagements. Plus exactement, la posture explorée ici considère la pensée critique comme une affaire de sensibilités, d’affections et d’attachements.

Journée Internationale des Migrants 2019 : La culture, vecteur d’intégration ?

Le mardi 17 décembre 2019, à la Cité Miroir

Le CRIPEL & la MSH vous invitent à la Journée Internationale des Migrants dont le thème de cette année est « La culture, vecteur d’intégration ? Focus sur les pratiques théâtrales.

La « valorisation » de la recherche en Sciences Humaines et Sociales en discussion

Le jeudi 20 février 2020, La Chapelle

Qu'entend-on par la "valorisation" en Sciences Humaines et Sociales ? Pourquoi et pour qui "valoriser" la recherche ? Si certains y voient l'occasion de se connecter au réel, d'autres perçoivent la menace d'une possible instrumentalisation des sciences, cédant aux sirènes de "l'utilité", notamment économique.

Des Hommes – Projection unique dans le cadre des journées nationales de la prison

Le jeudi 28 novembre 2019, au Cinéma Le Parc

Projection unique accompagnée d'une rencontre " Quelles conditions de vie dans nos prisons ? " avec Solange Pourveur et Sandra Berbuto, membres de la Commission de surveillance de la prison de Lantin, et Jean-François Colasse, directeur de la prison de Lantin.

12ème édition de la Foire du Livre Politique

Les 15 & 16 novembre 2019, Cité Miroir

Anthropocène : un concept devenu réalité ? – Débat en présence des auteurs de l’ouvrage : François Gemenne & Aleksandar Rankovic

Le vendredi 15 novembre 2019, dès 17h30, Salon des Lumières

Débat organisé à l’occasion de la sortie de presse de « L’Atlas de l’Anthropocène » (Paris, Presses de Science Po, août 2019) avec les auteurs François Gemenne (ULiège, Science Po Paris) et Aleksandar Rankovic (IDDRI, Science Po Paris), ainsi que Sébastien Brunet (ULiège)

1er Congrès de la Chaire Internationale Mukwege

Du 13 au 15 novembre 2019

Le 1er Congrès de la Chaire Internationale Mukwege sera organisé du 13 au 15 novembre à l’Université de Liège. Il réunira des scientifiques de tous horizons ainsi que des ONG et associations actives sur le terrain autour d’une question centrale : comment donner un avenir aux femmes et aux enfants victimes de violences sexuelles dans les conflits ?

Ouverture des inscriptions – Concours Aux Encres Citoyens!

Du 12 novembre 2019 au 12 février 2020

Rentrée associative des Grignoux – « Sorry We Missed You » de Ken Loach

Le mercredi 30 octobre 2019, dès 19 heures, Cinéma Le Parc

Projection en avant-première de "Sorry We Missed You" de Ken Loach.

« Là où le soleil ne brûle pas » – Rencontre avec Jacinthe Mazzocchetti

Le mardi 8 octobre 2019, dès 18h30, Livre aux Trésors

Dans son roman – Là où le soleil ne brûle pas – Jacinthe Mazzocchetti (anthropologue et Professeure à l’UCL) décrit des vies ordinaires, ou presque. Des vies chamboulées au gré des vagues, au gré du vent : notamment celles de Ramatou, jeune prostituée ou encore de Tarik, sociologue au chômage. Autant de corps qui s’engagent dans un périple, aux prises avec deuils, peurs, espérances. Comment incarner les corps à travers le récit ? Comment communiquer la singularité de l’expérience d'exil aux lecteurs ? …Et comment une chercheuse devient-elle romancière ?